JE ME CHERCHE.

Je suis un homme qui se cherche.

Comment est-il possible de se chercher encore et toujours à mon âge ? Est-ce possible qu’il n’existe pas une destination finale ? Peut-être se chercher est ainsi, peut-être cette quête de soi est un chemin sans fin. Pour ma part, je pense que nous changeons constamment, nous ne sommes point statiques. Nous bougeons sans arrêt, à l’image de notre organisme. Nous évitons l’inertie et préférons le mouvement. Quand je rencontre une personne qui dit se connaitre à 100%, une envie de crier à l’arrogance s’empare de moi mais je garde ces pensées bienveillantes pour moi. Je trouve arrogant d’affirmer cela, tout en sachant que chaque être humain évolue, change, s’adapte, échoue, réussit, entreprend des projets et a des expériences uniques dans sa vie. Le monde lui-même change sans arrêt, alors pourquoi pas nous, les êtres humains ? Qui est la personne qu’il/elle était le/la-même il y a 1,2,3,5,10 ans ? Personne.

Je sais que je me cherche et cette quête perpétuelle fait partie de mon ADN. Je suis conscient que je peux paraître indécis. Une personne aux intentions malsaines, pour ne pas dire à l’esprit arrogant, pourrait dire que je suis indécis. Cet individu n’aurait pas entièrement tort et encore moins entièrement raison. Une personne (bienveillante je vous rassure) me l’a dit autrefois, il y a de cela quelques centaines d’années, avec une insistance un peu pointue à mon goût. Est-ce que mon amour propre fut blessé ? Malheureusement oui, légèrement. La blessure fut profonde mais de courte durée car ces paroles furent prononcées par une ancienne flamme. J’aurais pu lui en vouloir à l’époque et aujourd’hui encore mais j’ai appris depuis belle lurette de ne point m’attarder aux paroles des gens et surtout j’ai appris à ne haïr personne.

En repensant à notre discussion quelque peu mouvementée, je pense qu’elle s’exprima ainsi car nous étions au crépuscule de notre relation. Qui plus-est, je préfère ne point prêter attention aux insultes proférées lors du déclin d’une relation amoureuse. Les gens, aussi forts qu’ils soient, restent humains et ont une tendance à vouloir blesser, irriter, insulter la personne qui leur fut chère autrefois. Cela leur permet de vider leur frustration, blâmer les autres et éviter de se regarder en face. Je ne dis pas que ce comportement est à saluer mais, hélas, il est répandu et nul n’est à l’abri de ce genre de comportement, malheureusement. Que Dieu la garde et la bénisse où qu’elle soit.

Cependant, elle avait partiellement raison, car je suis encore et toujours indécis à certains égards. Je ne suis pas infaillible et je ne ressens aucune honte particulière à l’avouer. Je me cherche encore. Certains traits de ma personnalité sont déjà bien coulés dans le béton. Cependant, une autre partie de ma personnalité mûrit encore, elle se forme au fur et à mesure que les années passent. Par ailleurs, une partie infime de ma personnalité est composée de traits qui sont dormants et qui ne sortiront que lorsqu’une situation extrême se présentera et cela implique que ces traits risquent de ne jamais sortir. Cette quête de soi est due à notre curiosité. Cette dernière est l’oxygène qui entretient les flammes de cette fameuse quête car sans cette qualité innée qu’est la curiosité, qui serions-nous ?

À tous mes frères et sœurs qui se cherchent encore, je vous prie, n’ayez aucune honte. Se chercher est normal, naturel même. Toute personne a le droit de se découvrir, d’expérimenter, d’essayer de nouvelles choses, de sortir de sa zone de confort et créer ainsi sa propre demeure, avec ses propres valeurs et manière de vivre. Soyez sans crainte. Vous serez jugés et probablement incompris mais qu’importe ! Sachez que votre curiosité vous poussera à vous découvrir et à cerner mieux qui vous êtes et qui vous aimeriez devenir. La quête de soi est révélatrice à plusieurs égards, elle vaut tout l’or du monde, je vous le garantis. Je vous prie de garder en tête que se chercher ne signifie pas blesser les autres, empiéter sur leur liberté ou agir tel un dictateur.

Indépendamment de ce qui se passe dans ma vie, je suis et resterais un homme qui se cherche…

Quelque chose me dit que je ne suis pas le seul.

Freeman. B

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s