ET LA LOGIQUE DANS TOUT ÇA ?

Je voudrais partager une histoire avec vous. D’emblée, je suis très conscient du biais, de ma partialité concernant ce sujet. Je vous garantis que j’ai tout fait pour être objectif mais après tout, je suis humain et j’ai atteint mes propres limites. Je tâcherais d’être aussi honnête que possible mais l’histoire restera assez subjective.

Hier, j’ai eu une conversation avec une amie de longue date. Elle et moi parlons souvent de sujets variés sur lesquels nous avons généralement des points de vue diamétralement opposés. Malgré ces différences d’opinion, nous communiquons de temps à autre et personnellement, je trouve que cela est un exercice crucial pour 2 raisons : primo, je ne voudrais pas m’enfermer dans mon cocon et croire que le monde entier partage mes opinions et secundo, j’adore entendre les gens parler et les voir expliquer leurs points de vue. Cela me permet de leur poser des questions et qui sait, peut-être qu’un jour, je comprendrais mieux mes interlocuteurs.

La jeune fille est une chrétienne très pratiquante, born-again, et elle affiche sa foi avec fierté. Quoi de plus normal ? Nous vivons dans un monde libre, où chacun a le droit d’afficher sa foi, que je sache. À l’opposé, pour ceux qui me connaissent ou qui lisent mes textes, je ne crois en aucun Dieu, et les histoires de religion ne m’intéressent aucunement mais cela ne veut pas dire que je n’y connais rien. Ce serait malhonnête de ma part de critiquer quelque chose en ignorant tout de ce même sujet. La seule chose qui m’intéresse est le monde physique dans lequel nous vivons. La métaphysique est le cadet de mes soucis. Néanmoins, je défendrais le droit de chacun d’avoir sa foi et de prier comme bon lui semble. La liberté de culte et la liberté de pensée sont des valeurs inviolables et absolues, à l’exception des cas où un courant religieux veut opprimer un groupe de personnes précis. Faire du mal à autrui, est une ligne rouge bien dessinée avec de l’encre vive et visible de très loin ! Donc, priez comme bon vous semble et n’opprimez pas autrui. Cela semble simple…

Lors de notre conversation, nous avons touché le sujet du mariage, cette union « sacrée » dans toutes les religions et cultures du monde. Le mariage est souvent défini comme le « socle » de la famille et donc de la société. Je ne suis pas marié, ni la jeune dame d’ailleurs. Ainsi, il existe une perspective que nous ne possédons pas sur la réalité de mariage. En revanche, nous connaissons tous des couples mariés et nous savons qu’un mariage doit être protégé, maintenu, et cela est un travail quotidien. Mes parents sont mariés depuis 46 ans. Ils en savent quelque chose et ils m’en parlent souvent. On ne peut jamais avoir un conseil de trop.

De nos jours, qui dit mariage, dit malheureusement divorce dans presque la moitié des cas. Les statistiques sont là pour confirmer cette affirmation. En mentionnant le mot « divorce », mon amie m’a dit qu’elle ne croit pas au divorce. Cela piqua ma curiosité et je voulus en savoir plus. Je lui demandai ainsi d’élaborer. Elle répéta qu’elle ne demandera jamais le divorce une fois qu’elle sera mariée.  

Elle était absolue sur son opinion et cela m’intrigua car je suis moi-même absolu sur certains sujets. Alors, j’ai posé la question de savoir si elle divorcerait dans l’éventualité où son mari deviendrait violent. Que ferait-elle si son mari devenait abusif, que ce soit physiquement ou psychologiquement ? Je lui ai demandé sans faux-fuyant, « que vas-tu faire s’il te tape ? je parle d’une violence qui t’envoie à l’hôpital ? »

Elle insista qu’elle ne divorcerait pas. Et afin d’insister sur le fait que le mariage est sacré à ses yeux, elle partagea avec moi des versets bibliques, Elle me parla de sa foi en Dieu et que si on croit en Dieu, il répond à nos prières. Nous n’avons pas pu en parler plus en profondeur car nous n’avions pas le temps, mais je vais lui parler car j’ai besoin de plus d’informations et quelques éclaircissements ne seraient pas superflus.

Elle a partagé avec moi 2 versets que je me permets de partager avec vous : Jérémie 33 :3 invoque-moi, et je te répondrai ; Je t’annoncerai de grandes choses, des choses cachées, Que tu ne connais pas.

Proverbes 3 :5 confie-toi en l’Eternel de tout ton cœur, Et ne t’appuie pas sur ta sagesse.

Ok. Et alors ? Lequel de ces versets arrêtera un homme violent dans son élan ? Lequel de ces versets va suspendre les lois de la physique qui régissent l’univers ? Lequel de ces versets ne provoquera pas d’hématome si un coup de poing est reçu en plein visage ? Quel verset va changer la nature violente et brutale d’un homme qui ne croit qu’en la violence ? Ai-je raté un cours de catéchisme qui explique en de termes clairs et effectifs, comment la prière sert comme un frein à la violence ?

Voilà un des problèmes majeurs que j’ai avec la foi : cette certitude qu’elle règle tout.

La foi et la prière ne règlent pas tout, tout le monde le sait. Si c’était le cas, on n’aurait qu’à prier et on serait blindés. Pour la énième fois, je ne suis pas contre la prière et la foi. Je n’ai rien à cirer qu’une personne prie ou pas. Les croyances des gens n’engagent que ces derniers.

J’ai un problème lorsque cette foi fait oublier aux gens les règles physiques qui régissent ce monde. J’ai un problème avec tout courant de pensée qui nous exige d’oublier la nature des humains, les interactions sociales, la psychologie humaine, l’histoire, etc.

Prier autant que vous voulez. Cela se passe dans votre cœur de toutes les façons. Cependant, je vous implore, priez tout en prenant soin de vous. Il est prouvé que dans la majorité des cas de violences conjugales, la violence augmente avec le temps, au lieu de diminuer. Si la foi vous fait oublier, ou vous demande de mettre de côté les lois basiques du comportement humain ou les lois physiques de l’univers, alors s’il vous plaît, revoyez votre copie. Il y a quelque chose qui ne va pas ! Il ne faut pas suspendre toute logique sous prétexte que l’on croit en Dieu ou parce que la foi est inébranlable. Et je dis cela avec tout le respect et considération du monde !

Peut-être que j’ai mal interprété les propos de mon amie. Peut-être qu’elle n’était pas aussi absolue que ça. Peut-être que je m’emporte. Peut-être qu’il existe un niveau de foi que je ne comprendrais jamais. Peut-être que j’ai tort. Peut-être qu’elle a tort. L’absolu dans les croyances n’existe que dans le cœur des croyants. Les croyances ne sont pas des faits ; ce sont des idées.

Divorcer n’est pas une honte. Fuir une relation abusive et violente n’est pas une honte. Divorcer n’est pas un échec. Je me fous éperdument ce que disent les livres « saints » sur le sujet. Choisir son intégrité physique et mentale avant toute chose, c’est une force. Suivre son instinct de survie est malin. Cet instinct, aussi vieux que l’humanité, existe pour la plus simple des raisons : survivre afin que l’on puisse vivre. Peut-être que mettre sa foi avant toute logique (n’est-ce pas la définition de la foi, d’ailleurs) dans TOUT ce que l’on entreprend…Oui, c’est bête.

Priez mais agissez ! Agissez en priant ! Le plus important sera d’agir. Prier seulement ne règlera rien.

Enfin, ce n’est que mon humble avis de non croyant !

Sur ce, merci pour votre attention et rappelez-vous que sourire est un cadeau du ciel, alors veuillez sourire autant que vous pouvez et je vous souhaite de passer une bonne journée. 

Freeman. B

2 thoughts on “ET LA LOGIQUE DANS TOUT ÇA ?

  1. Mr Zickod

    Le truc est que ‘la foi est une ferme assurance des choses qu’on espère, une démonstration de celles qu’on ne voit pas.’ (hebreux 11, 1). Donc donnez une grande importance a ce que l’on voit dans ce monde physique n’est pas la foi. pour te dire la vérité je crois que t’es carrément déconnecter du monde des croyants. Faut bien comprendre que quand tu met la logique en avant, tu a déjà perdu la foi. En a foi en quelques choses qu’on ne voit en supposons qu’on le verra.

    Like

    1. Je ne suis pas déconnecté du monde des croyants; je ne crois pas à ce qu’ils croient, même si parfois, je comprends leur manière de penser. Si avoir la foi, est synonyme d’écarter la logique, alors je peux dire avec certitude que je n’ai pas la foi. Dans le texte en question, la jeune fille met sa foi en avant et elle ignore la nature violente de son homme. La prière ou la foi n’arrêtent pas la violence. Mais, vu que chacun a le droit de croire ce que bon lui semble, que les Dieux la bénissent. Personnellement, je ne ferais pas pareil. C’est tout. La foi ne procure aucun avantage particulier dans ce monde physique que nous vivons. Enfin, ce n’est que mon avis.

      Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s