C’EST DE LA TORTURE AU FAIT!

Mon père me disait toujours de lire autant que possible. J’ai eu l’incroyable bénédiction de grandir dans un foyer où les livres étaient éparpillés partout, dans un désordre qui, parfois, rarement certes, irritait ma mère, dont l’allergie au désordre est légendaire. Mon père renouvelait aussi avec plaisir mon abonnement à l’alliance française, une bibliothèque qui …

Continue reading C’EST DE LA TORTURE AU FAIT!

WE HAVE BECOME TERRIFIED OF MISTAKES.

Nobody likes mistakes. Nobody likes making mistakes. I believe we all hate them. Mistakes bring embarrassment, shame, and one can easily be referred to as ignorant, sometimes even stupid. Then again, if someone makes the same mistake repeatedly, it is hard not to judge the person. When that happens, the judgment is never flattering. I …

Continue reading WE HAVE BECOME TERRIFIED OF MISTAKES.

MON PARCOURS D’IMMIGRANT.

J’ai longtemps hésité à parler de mon histoire. À vrai dire, je ne suis qu’un conteur depuis quelques années et cette vocation prend énormément de temps avant de devenir une réelle compétence, pour ne pas dire une réalité. De surcroit, j’avais besoin d’encore plus de temps pour aiguiser cet art dont le pilier principal est …

Continue reading MON PARCOURS D’IMMIGRANT.

UNE HISTOIRE À LA BURUNDAISE.

Je la connais depuis le secondaire. Je la décrirais volontiers comme étant une jolie jeune fille, pleine d’énergie et dotée d’un sourire éclatant et souvent présent. Elle venait d’une famille aisée de la bourgeoisie burundaise et elle ne fut jamais dans le besoin, depuis son enfance. Elle était chanceuse et elle me l’avait dit à …

Continue reading UNE HISTOIRE À LA BURUNDAISE.

THE BARE MINIMUM

I watched a few videos on YouTube about people who live alone in the wilderness. They live hours, and dozens (hundreds) of miles away from civilization. Those videos are riveting. They show how these people survive in tough conditions and how they fend for themselves. I am talking about people who must hunt, fish, build …

Continue reading THE BARE MINIMUM

FAMILY SECRETS-short story.

“Stop! Stop running!”, Fred kept telling himself. He was out of breath and tired. Small cuts covered his arms from the branches he was pushing out the way as he was running. The big branches that came out of the trees-like overstretched arms-were breaking. However, the small ones, were like whips, they wouldn’t break, they …

Continue reading FAMILY SECRETS-short story.

L’ESPRIT DE L’OPPRIMÉ.

L’oppression, de nos jours, est, statistiquement parlant, devenue de moins en moins violente, d’un point de vue physique. Oui, les conflits, les agressions et autres attaques physiques existent encore et toujours. La violence fait des ravages au quotidien malheureusement. Mais les études, les recherches et les statistiques prouvent qu’on vit dans l’ère la plus sûre …

Continue reading L’ESPRIT DE L’OPPRIMÉ.

THIS POSITIVITY OVERLOAD IS ANNOYING!

YES, I SAID IT. There is this culture of extreme positivity hovering around us and frankly, it goes too far sometimes. I don’t quite know where this need for constant and unbreakable positivity comes from, but it intrigues me. My problem isn’t with positivity itself; my problem lies with the extreme. As they say, “too …

Continue reading THIS POSITIVITY OVERLOAD IS ANNOYING!