L’AIDE VENANT DE MES AMIS EST SPLENDIDE ! VOILA !

Depuis que j’ai commencé à partager mes écrits, j’ai eu l’énorme privilège de recevoir des messages d’encouragement, de félicitations et autres messages remplis d’amour, d’appréciation et de respect. Cela fait 3 ans et je n’arrive toujours pas à trouver les mots adéquats pour exprimer la cascade d’émotions qui traversent mon cœur, mon esprit, mon âme et mon corps chaque fois qu’une personne apprécie un de mes textes. Je n’arrive pas à croire que ce j’écris est apprécié par des gens que je connais et surtout des gens que je ne connais pas. Je me dis qu’il n’existe pas une meilleure manière de caresser mon égo d’artiste.

Cependant, je me dois de rester humble et cela, pas de manière superficielle. Je dois rester accroché à la vraie humilité, la même qui me rappelle que je ne suis qu’un mec qui écrit, et c’est tout. Je ne suis pas supérieur aux autres parce que je sais manier les mots mieux que la plupart des gens. Je ne suis qu’un mec qui écrit et qui partage ses idées. Ces dernières ne sont pas les meilleures ; elles m’appartiennent, c’est tout. Parfois, j’ai raison et les autres fois, je me goure. Rarement, je n’ai ni tort ni raison. J’ai simplement écrit une histoire, c’est tout.

Mon humilité doit rester vivante et vivace, sinon je perdrais le nord et je me retrouverais à être un de ces artistes arrogants et qui parlent d’eux-mêmes à la troisième personne du singulier, le paroxysme de l’arrogance. Je pense que la bataille interne entre mon égo et mon humble personne est une source d’inspiration qui ne puisse tarir. Le but ultime est de m’améliorer en tant qu’être humain avant tout et je me dis que m’améliorer en tant qu’écrivain tout en restant humble, m’aide à accomplir ma mission sacrée.

Ainsi, la bataille entre l’égo et l’humilité fait rage sans interruption et on dirait que mon âme ne désire qu’un petit armistice, aussi minuscule qu’il soit. Cette bataille me distrait de l’essentiel parfois et cela me désole grandement.

Que veut dire « essentiel » dans mon cas ? Me rappeler combien ma famille, mes amis et des gens que je ne connais pas me soutiennent. Il m’arrive de l’oublier et je sens la honte m’étouffer chaque fois que ça arrive.

Je ne sais pas où j’en serais en tant qu’artiste et homme sans le support et le soutien de ceux que j’appelle affectueusement « my people ». Ils m’encouragent, me poussent à faire mieux, me posent des questions qui m’aident à aller de l’avant, m’écoutent, me conseillent, m’applaudissent et me félicitent chaque fois que je franchis un nouveau pas dans mon périple d’écrivain. Ils m’offrent leur temps, leur énergie, leurs sourires, leurs avis sur mes œuvres et surtout, il est temps de le dire, ils m’aident financièrement.

Ce dernier détail, qui n’est en aucun cas un détail négligeable, est d’une importance cruciale. Il est vrai que je ne suis pas payé pour mon œuvre. Mes textes et audios sont gratuits et accessibles à tous, 24h/24, 7 jours sur 7. Je ne demande pas non plus à être payé, peut être que je devrais mais là n’est pas la question. Je dois préciser que ceux qui m’offrent le support financier sont mes amis, des gens que je connais depuis très longtemps et avec qui j’ai une relation qui dure depuis des années.

La première fois que j’ai demandé une aide financière fut en octobre passé. Afin de payer les frais annuels pour maintenir mon blog ouvert et opérationnel, j’ai demandé une aide financière maximale de 10$ à une dizaine de mes amis. Je leur ai envoyé la facture de 120$ comme preuve car les bons comptes font les bons amis. J’avais la peur au ventre de faire une telle demande. Je ne voulais en aucun cas être perçu comme un parasite, qui demande de l’argent à ces amis pour vivre. Ma fierté et mon orgueil me disaient de ne pas envoyer ce message mais j’ai désobéi aux deux et j’ai envoyé mon court message. Je me disais « ils me connaissent, ce sont mes potes, ça va aller » malgré la terreur qui a failli provoquer un ulcère ! Tout nouveau saut dans l’inconnu est terrifiant et ce pas le fut encore plus.

En l’espace d’une demi-heure, j’ai reçu plus de 180$. Mes amis n’ont pas hésité une seule seconde. La plupart m’ont offert plus que les 10$ que j’avais demandé et ils furent insultés que je propose de retourner le surplus qu’ils avaient envoyé. Ils m’ont donné leur argent. Après m’avoir donné leur temps, leur énergie, leur amour, leur amitié, ils m’ont offert leur argent sans attendre qu’il leur soit retourné. Ce geste m’a ému et je n’avais pas les mots pour les remercier. Mes amis croient en moi et ils me le disent. Et ils étaient prêts à investir dans mon développement personnel. Il est vrai que si j’avais demandé 100$, l’histoire aurait été différente. Mais je sais pertinemment que s’ils avaient 100$ à dépenser, je suis sûr qu’ils y penseraient au moins et probablement qu’ils me les enverraient.

Depuis ce fameux jour, j’ai un pote qui m’envoie 50$ une fois les 3 mois. Une amie avec qui je discutais d’un projet que j’ai en tête, m’a envoyé un montant que je ne divulguerais pas. Je ne lui ai rien demandé et une heure après notre conversation, je reçois un courriel du dépôt effectué dans mon compte bancaire. J’ai demandé leur aide une fois, ce fut tout mais certains de mes amis continuent à m’offrir leur argent d’une manière sporadique. Leur aide est toujours là. Elle est vivante, aussi vivante que notre amitié.

Comment remercier mes amis pour tous ces cadeaux qu’ils m’offrent ? Comment exprimer adéquatement ma gratitude et ma reconnaissance ? Comment être digne de leur confiance ? Comment être à la hauteur de cet engagement dont ils font preuve à mon égard ? Il m’arrive parfois d’y penser et la honte envahit mon cœur de me retrouver sans réponse. Je ne sais pas quoi dire. Écrire ce texte fut tout aussi étrange que les émotions que je ressens chaque fois que je reçois un don de la part de mes amis !

Je suis béni entre tous les hommes. À mes amis, qui se reconnaitront, je vous aime et je vous remercie pour votre support et votre soutien moral. Je vous remercie pour votre amitié, votre temps, votre amour, votre respect, votre confiance en moi et je vous remercie infiniment pour votre contribution financière qui m’a aidé d’une manière que je ne pourrais expliquer. Le geste d’offrir cette aide financière est une preuve de plus que vous croyez en mon talent, en ma détermination, en mon rêve et surtout en moi. Je vous aime et merci pour toutes ces années de soutien et de support.

Sur ce, merci pour votre attention et rappelez-vous que sourire est un cadeau du ciel, alors veuillez sourire autant que vous pouvez et je vous souhaite de passer une bonne journée. 

Freeman. B

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s