« JE M’ACCEPTE COMME JE SUIS » …HUM !!!

Il existe un dicton, utilisé couramment et peut-être d’une manière abusive, si je puis le dire ainsi, qui dit « il faut s’accepter tel qu’on est, entièrement, sans aucune excuse ». Je ne fais que traduire ce slogan anglophone de mon mieux. Je suis sûr que vous comprenez l’essence même de cette phrase assez égocentrique.

Qui pourrait être en désaccord avec la sagesse enfouie dans cette phrase déclarative ? On doit s’accepter tel qu’on est car on ne peut pas changer qui on est. Cela est vrai. On ne peut changer la couleur de nos cheveux, de nos yeux, la longueur ou la densité de nos os, etc. Quoiqu’avec la chirurgie esthétique de nos jours, la technologie qui ne cesse de faire des miracles et grâce à l’exemple ignoble du clan Kardashian, bientôt, on pourra probablement changer notre ADN et carrément devenir quelqu’un d’autre ! La phrase parle surtout de notre nature. Nos défauts et nos qualités sont immuables, impossible à changer, donc, on ferait mieux de s’accepter tel qu’on est. Pourquoi se battre contre mère nature ? Elle gagne à chaque coup !

Néanmoins, si on y pense de très près, si on est, ne fut-ce qu’un peu objectif et cartésien, on peut très bien changer notre « nature ». Certes, cela n’est pas une chose facile mais c’est faisable. Cela demandera une volonté incroyable, une exécution minutieuse et quotidienne, des années d’essais-erreurs mais finalement, c’est faisable. Depuis que l’on est gamin, on nous dit que la nature ne peut pas changer. Oh que si !

De prime abord, qu’est-ce qu’on accepte ? Nos qualités ? Ben, rien de plus facile. Simple comme bonjour, aussi facile que respirer ou ouvrir nos paupières. Accepter nos qualités est la chose la plus aisée au monde.

Et nos défauts ? Ah ! C’est là que ça se corse ! Nous savons tous combien il est difficile d’accepter nos défauts. Ces derniers sont souvent la source de migraines ! En même temps, certains défauts sont inoffensifs, anodins et ils ne causent aucun dommage qu’on pourrait qualifier de grave. Néanmoins, certains défauts sont dévastateurs ! La liste est longue ; la méchanceté, la violence, l’arrogance, les mensonges pathologiques, les faux témoignages, les commérages avec pour but de nuire aux autres, la malhonnêteté, le manque d’empathie, la haine d’autrui basé sur les fameux critères arbitraires qui sont légion, et j’en passe, sont des vices destructeurs. Alors on accepte ces vilains défauts et on s’accepte aussi tel qu’on est ? On va rester ainsi ? On va accepter d’avoir des défauts qui font de nous des gens ignobles, déplorables, voyous, insupportables, mesquins, méchants ? Je ne sais pas pour vous mais moi je dis non !  

Finalement, ce principe n’est valide que si on connait le contexte ! De quoi on parle exactement ? Qui dit quoi ? Quand ? Comment ? Toutes ces questions méritent d’être posées et on devrait essayer de trouver des réponses ! Se déambuler en criant haut et fort que l’on doit s’accepter tel qu’on est, est une belle manière de se dédouaner quand on commet des erreurs. En disant que l’on s’accepte tel qu’on est, indirectement, on dit aux autres de nous accepter tel qu’on est. On jette presque la responsabilité de notre être sur les autres. On n’est pas entièrement responsable de nos paroles et nos actions ! « C’est pas moi ! C’est ma nature ! Blâmez mon ADN, je vous prie ! ». Quand on parle de lâcheté…

Il n’y a pas si longtemps, je le faisais à merveille. Dès que je lâchais une bêtise ou une formule blessante, mon excuse était « je suis ainsi ». Traduction ? « C’est à vous d’accepter ma personne, et non à moi de m’améliorer en tant qu’être humain ! ». Le paroxysme de l’arrogance et du déni de responsabilité !

S’accepter tel qu’on est…le principe est noble. Je me dis que certaines choses sont impossibles à changer, peut-être, je ne suis pas sûr. Par exemple, jamais je ne pourrais me taire face à l’injustice, face au racisme, face à la violence, face aux brutes et j’en passe. Jamais je ne pourrais détester les frites, la viande ou mes parents par exemple. Je me dis que si j’y mettais toute ma force je pourrais détester les frites mais pas mes parents quand même !

Il existe des vilains défauts qui rendent notre vie difficile et qui rendent la vie des autres encore plus difficile. Ces défauts doivent à la limite faire partie d’un plan de changement sinon, on court à la catastrophe. C’est pour cela que je déteste quand les gens disent « Oh tu sais, il/elle est ainsi ! ». Je déteste cette phrase avec véhémence, passion, force et fracas. Je pense qu’on en a assez des excuses à deux balles.

Changez, évoluez, faites de l’autocritique, écoutez les autres et leur rétroaction. Faites de l’introspection. Travaillez fort pour changer ces vilains défauts. On sait tous que nous ne sommes en aucun cas identiques aux personnes que nous étions il y a 6 mois. On change constamment. Donc notre nature change continuellement. Avec un peu d’effort et de motivation, on pourrait changer plusieurs paliers de notre personnalité et de notre comportement. Ce sera long, pénible, dur, mais c’est faisable. Parce que l’excuse de « je suis ainsi », y en a marre putain !

Enfin, ce n’est que mon humble avis.

Sur ce, merci pour votre attention et rappelez-vous que sourire est un cadeau du ciel, alors veuillez sourire autant que vous pouvez et je vous souhaite de passer une bonne journée. 

Freeman. B

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s