« LE TRAITEMENT DE PRINCESSE ».

Une discussion récente m’a fait sourire et réfléchir simultanément. Je parlais à une jeune fille qui m’avoua qu’elle s’attend à ce qu’elle soit traitée comme une princesse par son amoureux. Quoi de plus normal vous me direz ? Quelle femme ne voudrait pas d’un tel traitement ? Même les hommes aiment être traités comme des princes ou rois.

C’est à ce moment qu’une autre jeune fille lui demanda, « cela veut dire que tu t’attends à ce que ton mec te fasse toutes les faveurs ? ». Elle répondit oui. La question qui suivit fut excellente, « est-ce que tu t’attends à ce qu’il s’excuse même quand il n’a pas tort ? ». La jeune fille y pensa un petit moment et elle répondit en hochant la tête tout en riant à gorge déployée et un petit sourire vint embellir son beau visage. L’air malicieux qui émanait de ses yeux me fit rire et on finit notre conversation en rigolant tous les trois comme des malades.

Traiter sa douce moitié comme une princesse ou comme un prince, ça a du sens comme on dit au Québec. Il faut le faire, impérativement. Traiter son partenaire comme de la merde est un péché dont la gravité ne peut être adéquatement décrite. J’ai horreur de ces gens qui manquent de respect à leur partenaire ou qui les maltraitent, surtout en public, car je me dis qu’ils font pire en privé. J’ai une haine viscérale des gens méchants, de ces brutes qui se croient tout permis parce qu’ils sont en relation avec quelqu’un. Les hommes ont tendance à être plus abusifs car ils ont un avantage physique de taille sur les femmes mais ces dernières peuvent aussi être abusives. Bref, l’abus nait dans le cerveau et le cœur de la personne, qu’elle soit homme ou femme.

Malheureusement, je n’ai pas pu poser plus de questions à la jeune demoiselle, peut être que je le ferais dans un avenir proche. Je voulais savoir ce qu’elle entend par « traitement princier ou royal ». Qu’est-ce que ça implique ? En somme, ça veut dire quoi ? Quels sont les us et coutumes de ce traitement spécial ? Quelles sont les règles et les lois qui régissent ce régime monarchique ?

Personnellement, et je suis biaisé bien sûr, j’ai une antipathie spéciale pour tout ce qui est relié de près ou de loin, à la royauté et le traitement spéciale que cette dernière reçoit depuis la nuit des temps. Si on regarde l’histoire, tout roi ou reine, où qu’il/elle soit, fut traité(e) avec un mélange de divinité et de crainte. Les rois et reines, conscients du pouvoir qu’ils avaient sur leurs sujets, ne se gênaient guère pour abuser de leur pouvoir, piller, tuer, asservir, etc. Bref, ceci n’est pas un pamphlet anti-royauté mais je trouve qu’il serait honnête de ma part de partager mon opinion assez biaisée sur la royauté.

Revenons au traitement princier et royal dans les relations amoureuses. Alors, on parle de quelle sorte de traitement ? Si le traitement royal implique le respect, la considération, l’amour, la patience, j’applaudis et je dis oui avec véhémence. Si on parle d’être conscient des sentiments et des besoins de la personne et agir en conséquence, alors je dis oui. Qui ne voudrait pas être dans une relation où notre partenaire nous traite ainsi ?? Qui ne voudrait pas être compris par son partenaire ou se sentir en sécurité et ne jamais être humilié par exemple ? Si le traitement princier implique ces vertus, qui n’en voudrait pas ? C’est probablement le rêve de toute personne sensée.

En revanche, si le traitement royal implique la peur, la distance, ou céder à tout caprice aussi bizarre et fou qu’il soit, dans ce cas-là, je dis non. Si le traitement royal implique des agenouillements fréquents afin de faire plaisir à son partenaire, je dis non. S’il faut carrément effacer qui on est afin que le partenaire puisse fleurir, alors là non. S’il faut fermer sa gueule la majorité du temps afin d’éviter de froisser son partenaire, je dis non. S’il faut s’excuser quand on n’a rien fait afin de calmer l’autre personne, je dis non. S’il faut tant faire et ne rien ou peu recevoir en retour, je dis non. S’il faut souffrir en silence afin que le partenaire rayonne, je dis non. Bref, si on doit mettre son partenaire sur un piédestal comme si la personne était une divinité, si on traite son partenaire comme si la personne ne commet aucune erreur, je dis non et cette relation ne marchera pas. La relation accouchera d’un partenaire épanoui d’un côté et de l’autre, le partenaire sera dépressif. Cette pseudo-relation ne durera pas.

Je ne suis pas expert en relations et je suis célibataire. L’implication subtile est que j’ai mes propres défauts qui ont fait que mes relations n’aient pas marché. Cependant, je connais intimement les dangers de traiter une personne avec une révérence quasi-infinie. Je connais les conséquences négatives du silence pour éviter de froisser ou d’indisposer le partenaire. Je connais assez bien les conséquences de céder au lieu de défendre son point de vue. Je sais combien ça fait mal quand on est avec une personne qui nous ignore parce qu’elle se croit toute puissante et qu’elle considère le partenaire comme un sujet, un serviteur. Une personne qui veut toujours avoir raison, qui désire s’imposer et qui exige un traitement quasi-surhumain, est simplement narcissique. Une personne qui veut qu’on la traite avec une telle vénération a la fâcheuse tendance, naturelle par ailleurs, de tout prendre et de rien donner. Leur égocentrisme les empêche de penser aux autres. Je ne dis pas que ces gens-là sont méchants ou vilains. Pas nécessairement. Ils sont simplement imbus d’eux-mêmes et ils sont parmi nous. Ils exigent ce qu’ils ne savent pas offrir. N’est-ce pas désolant…

Je pense que cette idée de traiter la femme comme une princesse vient des films et dessins animés américains et européens (Cendrillon, la belle et la bête, Blanche Neige, Roméo et Juliette, Tristan et Iseult, etc.), des romans du 19ème siècle où le style d’écriture qu’on appelle le « romantisme » fut le style le plus célébré, de Danielle Steel (n’est-ce pas mesdames ?) et j’en passe. Toutes ces œuvres artistiques nous ont vendu cette idée féerique et complètement ridicule de l’amour et des relations. Ils nous ont berné et le problème est qu’on continue à mordre à l’hameçon.

Un professeur de littérature dont j’oublie le nom avait émis une hypothèse concernant les fameux « ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants ». Il a dit, d’une manière infiniment convaincante, que cette phrase fut créée pour nous donner espoir et surtout, la phrase est là pour cacher le côté sombre (pas sordide quand même !) de toute relation qui se révèle avec le temps. Il a dit que la phrase est là pour cacher qu’au final, le mec est chiant, la meuf est chiante, qu’ils se chamaillent, que parfois ils ne s’entendent pas du tout, qu’ils sont à couteaux tirés de temps à autre, que les deux partenaires changent, que leurs envies et buts changent, qu’à un certain moment, ils ne sont plus sur la même longueur d’onde, bref, la phrase est là afin de nous cacher la réalité de toute relation !

On nous a vendu une vision de l’amour et des relations qui hante nos esprits et qui finit par nous faire mal car il est impossible d’être à la hauteur de cet idéal qui n’est qu’illusion. Est-ce que cette vision fantastique et irréelle fait plus mal aux hommes ou aux femmes ? Je ne saurais le dire. Mais depuis la nuit des temps et à travers toutes ces histoires, les femmes s’attendent au prince charmant et non l’inverse. On dirait que les attentes sont plus énormes dans l’imaginaire des femmes que celui des hommes. Sans oublier, que le prince charmant, ce foutu mec, n’existe pas et n’existera jamais, il faut le dire. On a un long chemin à faire pour rattraper la réalité !

Aux gens qui s’attendent à un traitement royal, sachez que toute personne a ses imperfections, ses défauts et elle ne saura répondre à tous vos besoins, tout le temps. Donc si vous avez de telles attentes, qui frôlent la perfection, vous serez obligatoirement déçus. Le réalisme doit l’emporter sur le romantisme et la perfection. Le réalisme veut que hommes et femmes soient chiants, imparfaits, impossibles à satisfaire complètement, remplis de défauts, de lacunes mais aussi, ils sont remplis de merveilleuses qualités. Je me dis qu’il faut choisir les défauts avec lesquels on peut vivre et aller de l’avant. Et soyez le plus indépendants possible, ainsi le traitement royal dont vous rêvez, vous le donnerez à votre personne le cas échéant.

Maintenant que j’y pense, il faudrait que je parle à mon amie afin qu’elle me donne quelques informations supplémentaires concernant sa conception du traitement de « princesse ». Elle a le droit de penser ce qu’elle veut et j’espère qu’elle trouvera un homme qui la traitera comme elle le souhaite. N’est-ce pas le rêve de tout être humain ? Vivre heureux et comme on l’entend…

Enfin, ce n’est que mon humble avis.

Sur ce, merci pour votre attention et rappelez-vous que sourire est un cadeau du ciel, alors veuillez sourire autant que vous pouvez et je vous souhaite de passer une bonne journée. 

Freeman. B

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s