CHACUNE M’A OFFERT QUELQUE CHOSE D’INESTIMABLE.

Je suis tombé amoureux dans ma vie. J’oserais dire que je suis « normal » dans ce sens. Qui n’est pas tombé amoureux au moins une fois dans sa vie ? Soyons sérieux ! Qui répondrait « non » à la question « êtes-vous déjà tombé amoureux (se) au moins une fois dans votre vie? Personne, j’en suis sûr. On dit qu’il n’y a que la mort qui est absolue, car on finira tous par trépasser mais l’amour est tout aussi absolu je dirais. On a tous déjà ressenti les fameux papillons dans le ventre, la petite gêne qui émane de la rencontre avec la personne qui nous plait. On a tous attendu avec impatience un appel, un texto, ou un oui pour une rencontre. On a tous aimé, même si on a gardé cette information cruciale au fond de notre âme.

Pour ma part, je suis tombé amoureux à quelques reprises. Chaque relation fut spéciale, unique, remplis de bons et de mauvais moments comme toute relation. Cependant, les bons sont supérieurs aux mauvais. Et, il faut le dire, chaque relation, sans exception aucune, eut une fin « malheureuse » ou plutôt heureuse. Comme dit mon père, « une rupture est toujours une bonne nouvelle ». Je venais de rompre avec une jeune fille à l’époque et je me demandais s’il se foutait de ma gueule, s’il faisait une blague déplacée car mon cœur était meurtri ou s’il était sérieux. Je l’ai regardé avec une incrédulité visible sur mon visage rond et il a souri. Il finit par ajouter, « si la relation marchait comme il faut, vous n’auriez pas rompu ». Je déteste combien cet homme a raison tout le temps. Malgré la douleur qui transperçait mon âme, j’ai fini par sourire car, pour la énième fois, le docteur en médecine, l’homme de ma mère, avait raison sur toute la ligne. Il m’énerve parfois !

Oui, mes relations n’ont pas marché, pour plusieurs raisons que je ne pourrais citer ici. Après tout, je me dois de protéger la confidentialité de ces jeunes dames qui m’ont fait l’honneur de m’aimer, de me supporter et surtout d’avoir consciemment partagé leurs vies avec moi. Elles ne sont pas parfaites, elles ne le seront jamais et je ne suis pas parfait non plus, loin de là ! Quand on met deux êtres imparfaits, adultes qui plus est, ensemble, il n’y a rien qui est garanti. C’est la loi de la nature. La vie est ainsi. On a chacun nos défauts, nos qualités, nos caprices, nos lacunes, nos imperfections, nos égos surdimensionnés, nos insécurités, nos traumatismes enfouis au fond de nos âmes, notre manière de penser, d’aimer, de nous fâcher, de parler, de prier, d’agir, de réagir, bref, on a tous une manière d’être bien unique. Toutes ces variables mises ensemble, offrent parfois un cocktail sucré et mielleux, ou dans d’autres cas, un cocktail molotov mélangé avec de la nitroglycérine. C’est du cas par cas, comme on dit dans notre belle province.

Parfois, dans la vie de couple, la compatibilité d’antan se transforme en incompatibilité. Ça arrive. Le temps nous permet de savoir avec qui on a à faire, et parfois, ce n’est pas facile à accepter et encore moins à avaler. C’est la vie mes chers amis. On en sait tous quelque chose. La réalisation de l’incompatibilité, cette révélation irréversible, fait mal. Elle nous blesse et nous met dans un état second. La fin proprement dite de toute relation nous plonge dans une tristesse profonde et parfois, malheureusement, la dépression suit.  

Malgré cette tournure fâcheuse due au hasard, au destin ou à dieu, dépendamment de la manière qu’on désire définir toute cela, je trouve qu’il n’existe aucune raison d’avoir de la rancœur, de la rancune, de la haine, du mépris, des regrets ou autres sentiments négatifs. Certes, s’il y a eu violence, psychologique ou physique, surmonter ces traumatismes, n’est pas chose aisée. Ça prend du temps, des années même afin que l’on puisse se sentir guéri.

En parlant de guérison, il m’est arrivé, à quelques reprises de surmonter la tristesse lentement et en trébuchant, car le cœur est difficile à gérer et surtout à comprendre. Encore une fois, ainsi va la vie. Quand on vit dans ce bas monde, le chagrin, la douleur, la tristesse, ne sont jamais loin. On dirait qu’ils attendent au coin de la rue, prêts à nous sauter dessus et nous anéantir. Je n’ai rien d’autre à dire que « c’est la vie ! ». On apprend avec le temps de se gérer, soi-même ou avec de l’aide. Pour la millième fois, je recommande la thérapie afin de mieux comprendre les maux qui nous affligent.

Personnellement, le temps, le recul, l’expérience, la réflexion, l’introspection, la quête volontaire de soi, l’honnêteté quoique difficile et douloureuse, et plein d’autres facteurs, ont fait qu’aujourd’hui, je vois les choses de mon passé un peu plus clairement, sans toutefois nier toutes mes erreurs et fautes passées. Je ne vais pas dire qu’avec le recul, tout est rose, absolument pas. Cependant, je comprends mieux certaines situations et comportements qu’ils soient miens ou ceux des mes amours passés. Une chose est sûre ; aucune des jeunes filles n’était mal intentionnées ou méchantes ou vilaines, ou criminelles, au contraire. Elles étaient et restent des personnes chaleureuses, gentilles, dignes, polies, bien intentionnées, remplies d’amour et de respect, et leurs intentions n’ont jamais été infâmes, au grand jamais. Certes, on a eu nos conflits et chamailleries mais qui pourrait dire qu’il/elle n’est jamais passé(e) par-là ? Ce dont je suis sûr, c’est qu’elles ne m’ont jamais fait mal intentionnellement. Si je me trompe, je choisirais de croire que je me trompe, c’est simple.

Elles m’ont tant appris sur les femmes, les relations, l’amour, et surtout sur moi-même. Je ne serais pas l’homme, encore et toujours imparfait certes, que je suis aujourd’hui sans leur contribution dans ma vie. Chacune a ajouté un plus dans ma vie. Même un ancien négatif, est un positif aujourd’hui. La rancune d’hier est devenue est une leçon aujourd’hui. L’incompréhension d’autrefois s’est soit transformée en compréhension ou elle est restée une incompréhension et cela n’est point un problème. On n’est pas censés tout comprendre. La vie est remplie de mystères et tant mieux. Parfois, la leçon est d’accepter qu’on ne puisse pas tout comprendre. Parfois, la leçon est qu’on n’aura pas de « closure » ; parfois la boucle ne sera pas bouclée ! Ainsi va la vie, n’est-ce pas ?

Si c’était à refaire, je ne changerais rien. Chaque événement s’est passé comme il devait se passer. Mon seul souhait et espoir est d’avoir appris les leçons nécessaires qui me permettront d’avancer. J’aurais aimé envoyer des fleurs à ces jeunes dames mais bon…envoyer des fleurs à la femme de quelqu’un d’autre est un geste inexplicable et qui frôle la violation du 10ème commandement chez les chrétiens. Je vote pour l’abstention. On va se calmer !

Rien que l’amour que j’ai reçu de la part de ces gentes dames, est une bénédiction. Chaque seconde qu’elles ont choisie en leur âme et conscience de m’aimer, de me faire un câlin, de m’embrasser, de m’écouter, de m’offrir du réconfort, de me ramener à l’ordre, de me prendre dans leur bras, de m’offrir un sourire, de me faire rire, de rire à mes blagues excellentes, de partager un moment intime de leur vie, de me parler de leurs peurs, désirs, rêves et insécurités, bref, chaque moment qui nous a permis de connecter, est et sera toujours un moment d’allégresse inouïe. Elles ne me devaient rien et pourtant, elles ont choisi de m’offrir tant.

Le reste est un nuage qui s’éclaircit avec le temps. Les négatifs se métamorphosent en positifs. L’équation est simple. Regarder le passé avec rancune et rancœur, n’aide en rien le présent et encore moins le futur. Je sais que leur amour m’a rendu meilleur, cela est un fait. Chacune m’a appris quelque chose et je les salue.

Finalement, je suis béni entre tous les hommes. Je sais. Mais c’est la vie, non ?

Enfin, ce n’est que mon humble avis.

Sur ce, merci pour votre attention et rappelez-vous que sourire est un cadeau du ciel, alors veuillez sourire autant que vous pouvez et je vous souhaite de passer une bonne journée. 

Freeman. B

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s