LA PERCEPTION, CE POIDS SUBJECTIF.

Le but de chaque « artiste » et surtout de tout écrivain, est d’être compris. Je partage mes écrits car j’ai quelque chose à dire et je désire être compris, mais je ne veux aucunement faire l’unanimité. Ce dernier détail de taille fait que je sois souvent perçu comme arrogant, orgueilleux, hautain, imbu de moi-même et portant un complexe de supériorité avec fierté. Il est vrai que je suis totalement à l’aise avec mes opinions et mes pensées, qu’elles soient en accord avec la majorité ou qu’elles soient marginales. Qui plus est, quand je suis perçu comme arrogant, ça ne m’indispose pas, je suis à l’aise avec une telle perception de ma personne. Je connais mes intentions et ce qu’il y a dans mon cœur et je suis infiniment à l’aise avec mes propos. Bon, parfois, je suis légèrement arrogant, je le sais et je l’avoue ! Ce n’est pas plus grave que ça ! Il n’y a pas eu mort d’homme ou de femme, c’est une petite molécule d’arrogance qui scintille, sans plus !

Je vous parle de tout cela, car il y a quelques jours, un incident m’a fait rire après m’avoir irrité pendant quelques minutes. Une personne, dont je tairais le nom, a partagé dans un groupe WhatsApp, un message, dont on ignorait l’auteur et la source, stipulant que toute personne qui a pris les deux doses du vaccin contre le coronavirus, allait mourir dans exactement deux ans après l’injection. Le message était sinistre, rempli de pessimisme et on aurait dit déposé par un corbeau, cet oiseau de malheur dans la croyance populaire.

Liberté d’expression et de pensée obligent, il n’y a rien de mal à cela. Toute personne vivante, indépendamment de son ADN, religion, statut social, situation financière, et j’en passe, a le droit le plus élémentaire de partager ce que bon lui semble. Toute personne a le droit de penser ce qu’elle veut, dire ce qu’elle veut, et faire ce que bon lui semble du moment qu’elle ne fait du mal à personne. Je pense que d’ailleurs nous avons un devoir moral d’avoir des opinions et d’utiliser notre cervelle afin de penser librement.

Cependant, au-delà de la liberté d’expression, et vu la peur, la psychose et le stress actuels qui font partie de notre quotidien depuis maintenant 2 ans, chaque personne qui partage son avis sur un sujet aussi explosir que le coronavirus, a une certaine responsabilité mais le citoyen lambda préfère se dédouaner en disant simplement « je ne fais que partager des informations, je ne fais que partager des messages ». En lisant ce message macabre, je me suis empressé de dire qu’il s’agissait de propos extrêmement cons. Oui, ces quelques phrases furent plongées dans un océan profond et probablement sans fond de bêtises avant d’être partagées avec une désinvolture quasi-criminelle.  

Je ne fus pas surpris quand les autres membres du groupe m’ont traité d’intolérant et de mini-dictateur qui n’hésite pas à partager ses opinions librement mais qui semble vouloir museler le droit de parole de son prochain. Je fus légèrement vexé d’être perçu ainsi mais je ne fus pas surpris. Il s’agit là d’une question d’interprétation et cette dernière est grandement subjective et personnelle. Nos interprétations sont toujours colorées par nos propres expériences, valeurs, humeurs du moment, passé, environnement, âge, sexe, histoire personnelle, etc.

Parfois, la plus simple des phrases comme, « l’amour est génial » peut être interprétée différemment par deux individus. Le premier pourrait acquiescer et applaudir pour confirmer que l’amour est effectivement génial, car cet individu vit une histoire d’amour incroyablement satisfaisante. Cependant, un autre individu qui a eu le malheur d’avoir le cœur brisé récemment, pourrait s’exclamer en disant « à bas l’amour ! Tu sais quoi ? L’amour, c’est de la merde ! » Qui a raison, qui a tort ? Dans un cas pareil, si on ouvre légèrement notre esprit, il n’y a ni gagnant, ni perdant.

Je maintiens avec une aisance complète et totale que le texte partagé par cette personne en ce jour maudit, est rempli de conneries, tout en étant basé sur aucune donnée ou source crédible. Il s’agit de quelques âneries écrites à la va vite par un idiot dont le seul but est de faire peur et semer la discorde. Pourquoi l’auteur a partagé ce texte ? Seuls les dieux le savent. Toujours est-il que les données sont abondantes ; le vaccin sauve des vies, le coronavirus fauche des vies, ne pas être vacciné accroit les risques de maladie grave et de mort, et aucune preuve n’existe prouvant que le vaccin va tuer des gens dans 2 ans.

Donc, le texte est amplement con, il n’y a pas d’autre adjectif à utiliser. On m’a dit que j’aurais pu utiliser une formule moins choquante, moins insultante. Ok, et ma liberté d’expression ? Et mon opinion sur le texte ? En toute mon âme et conscience, le texte est incroyablement con car il ne contient aucune information intelligente et ainsi je suis obligé d’utiliser le mot « con ». Ah, la perception…Elle est géniale car elle est toujours unique et subjective !

Mes amis m’ont dit que je devrais laisser les gens s’exprimer comme bon leur semble. Je ne suis pas contre la liberté d’expression, loin de là. Mais je voudrais voir leur gueule si je partageais des textes misogynes, racistes, homophobes, sexistes, etc. Comment ces mêmes personnes réagiraient si je partageais un article qui préconise de battre sa femme ? Ou si je partageais un article qui fait l’apologie de la pédophilie ? Heureusement que je n’adhère à aucune de ces âneries que je viens de citer, mais j’aimerais voir leur gueule, vu qu’ils veulent défendre la liberté d’expression avec une telle énergie. Quelque chose me dit qu’ils me diraient, « Freeman, arrête de partager ces conneries ! », j’en suis certain !

En ce qui me concerne, je ne peux pas empêcher les gens d’être cons car la connerie n’est pas illégale et elle est rarement immorale. Donc, que chacun pense ce que bon lui semble. Mais à l’avenir, si vous avez une opinion bien ancrée dans votre cervelle, et que de nouvelles informations dûment vérifiées viennent contredire votre opinion, prière d’abandonner votre ancienne opinion et d’épouser la nouvelle manière de penser. Ça s’appelle le progrès et c’est une preuve d’ouverture d’esprit, d’intelligence et non de faiblesse. Il n’y a pas si longtemps, la science disait que les femmes étaient moins intelligentes que les hommes. Mais aujourd’hui, nous savons tous qu’il n’existe aucune différence d’intelligence entre les hommes et les femmes. M’enfin !

Les opinions doivent changer avec le temps. Et si votre perception s’avère erronée ou incroyablement biaisée et finalement fausse, avalez votre orgueil et changez de perception et d’opinion, s’il vous plait, sinon, vous aurez l’air con ou connes ! Le monde n’a pas besoin d’un surplus de cons ou de connes, nous en avons assez !

Enfin, ce n’est que mon humble avis.

Sur ce, merci pour votre attention et rappelez-vous que sourire est un cadeau du ciel, alors veuillez sourire autant que vous pouvez et je vous souhaite de passer une bonne journée. 

Freeman. B

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s