“T’AS TES RÈGLES ?”

Voici une phrase qui est considérée comme sexiste aujourd’hui parce que dans le passé, elle était plus répandue que Tik Tok l’est de nos jours ! La phrase est souvent utilisée pour justifier quand une femme est spécialement irritée. On pourrait même dire qu’elle est utilisée pour faire un lien entre la féminité et l’hystérie, deux concepts qui sont apparemment extrêmement liés bien que je connaisse plein de mecs hystériques ! Comment expliquer l’hystérie exhibée par des personnes qui n’ont pas d’utérus ? Mystère, n’est-ce pas ? Comme quoi l’hystérie n’est pas spécifique à un genre sexuel en particulier. L’hystérie est un sentiment humain avant tout. Je m’égare. Veuillez m’en excuser.

Un récent article a comparé la douleur des menstruations à la douleur ressentie par des personnes qui souffriraient de crise cardiaque. Bien que cet article n’ait fourni aucune preuve solide, il suffit de parler à la majorité des femmes pour comprendre combien les menstruations provoquent une douleur atroce, qui semble dépasser l’entendement et surtout l’entendement masculin. Et, il faut le rappeler, les femmes ont des menstruations au moins une fois par mois depuis la puberté jusqu’à la ménopause. Disons par exemple depuis l’âge de 12 ans jusqu’à l’âge de 50 ans ce qui fait plus de 38 ans de menstruations, donc en moyenne 450 menstruations dans la vie d’une femme.

Entre vous et moi, et objectivement parlant, je ne sais même pas comment les femmes font pour fonctionner, penser, se tenir debout et même respirer quand elles ont leurs règles ! J’ai des amies, cousines et des anciennes flammes qui se sentaient physiquement et mentalement anéanties pendant quelques jours et cela une fois par mois. Je voyais la douleur, la souffrance, l’impuissance dans leurs yeux, leurs mouvements, leurs larmes. Étant un homme, donc par défaut, dépourvu d’utérus, je ne peux même pas dire que je comprends leur situation. Mais, à les voir se courber de douleur, je sais pertinemment qu’avoir ses règles, est tout sauf une partie de plaisir.

Revenons au fameux « T’as tes règles ? ». Je me rappelle lâcher cette phrase librement, avec une certaine indifférence, quand j’étais adolescent. Cependant, quand j’ai vu les effets physiques des menstruations sur l’état mental et physique de ma première copine, j’ai effacé cette phrase de mon répertoire. Ma première flamme fut et reste une femme forte avec un caractère bien trempé. Mais une fois par mois, je la voyais se recroqueviller, se mettre en position fœtale, et souffrir pendant des heures. J’ai essayé de ne pas faire de blagues, ce qui est franchement contre ma nature, afin de ne pas ajouter à son stress. À partir de ce jour-là, j’ai changé d’approche quant à cette phrase lourde de sens.

Les femmes diront que la phrase est remplie de dédain et de sexisme. N’étant pas une femme, je ne peux pas dire ou affirmer ce qui irrite les femmes ou ce qui est sexiste. Elles sont mieux équipées que moi pour juger le sexisme. Pour la énième fois, je vous rappelle que je n’ai pas d’utérus, donc, il existe une majeure partie de la féminité qui m’échappe et que je ne comprendrai jamais.

Une chose est sûre ; en tant que mec, quand je suis malade ou quand je cogne mon petit orteil sur le coin de la table, je suis infiniment plus irritable que d’habitude ! À 3000% ! Un mal de tête, une douleur de l’estomac, cogner mon coude contre un mur, une crampe de la jambe et je deviens une autre personne ! C’est normal, la douleur possède cet effet sur la psychologie humaine ! Cela est un fait indéniable. Plus on a mal, moins on peut penser d’une manière normale, objective, rationnelle, que l’on soit homme ou femme.

Je n’ose même pas imaginer combien je serais irrité si ma muqueuse utérine s’autodétruisait une fois par mois ! Je n’arrive même pas à cerner combien ça doit faire mal. Les hommes n’ont aucune idée de ce que les femmes traversent comme obstacles dans la vie. Tout homme sur cette planète ne comprendra jamais la douleur qui vient avec la mise au monde d’un enfant. Nous ne savons rien et jamais nous ne saurons quoi que ce soit. Donc, fermer nos gueules et avoir de l’empathie, essayer de comprendre sans être condescendant, être humble face à la douleur menstruelle de toute femme, serait infiniment plus utile !

Personnellement, il n’y a rien de plus normal qu’une femme qui s’énerve plus que d’habitude quand elle a ses règles ! Je voudrais même les encourager à s’énerver et à ramener à l’ordre tout idiot qui lâchera cette phrase ! Mesdames, énervez-vous ! Envoyez chier les gens qui viennent vous dire « t’as tes règles ? Et alors ? Ça va aller ! ». Oh, ta gueule, enfoiré ! T’as un utérus ? Non ? Alors, ferme ta grande gueule ! Ton opinion à deux balles, tu te la gardes et va te faire foutre ! Le culot…Si t’as jamais connu cette douleur, tu n’as pas à offrir des avis bizarres et remplis de relents de sexisme, ok ? Ta gueule !

Bon, il est vrai que le dernier paragraphe est un peu agressif et on dirait que je recommande aux femmes de créer des conflits avec des hommes qui seraient soit maladroits ou sexistes ! Mesdames, je vous prie d’ignorer le ton du paragraphe précédent. Cela n’était qu’une expression vive et vivace de mon exaspération quand quelqu’un lâche cette phrase. Si un idiot vous dit cela, essayez de l’ignorer. Je sais que vous avez mille et une batailles à mener quotidiennement, je vous prie de ne pas en rajouter.

Je ne dis qu’il faudrait vous laisser marcher dessus quand une personne dit des idioties. Il faut de la force pour ignorer les âneries des gens. Je vous prie de trouver cette force ou si vous n’y arrivez pas, ben dites à ce mec ce que vous pensez de son avis ! Et, si un jour, vous rencontrez un homme qui est prêt à vous écouter, qui est curieux, qui veut comprendre et qui pose des questions dans ces sens-là, je vous prie de prendre une petite minute pour lui décrire ce que vous traversez. Vous ne le regretterez pas !

Enfin, ce n’est que mon humble avis.

Sur ce, merci pour votre attention et rappelez-vous que sourire est un cadeau du ciel, alors veuillez sourire autant que vous pouvez et je vous souhaite de passer une bonne journée. 

Freeman. B


2 thoughts on ““T’AS TES RÈGLES ?”

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s